Interview de Petru Cazac - Participant Hack ton Campus et Créathon Amsterdam 2019

Les 20, 21 et 22 février 2019 s'est tenue la première édition du challenge "Hack ton Campus" ouvert à tous les étudiants de l'UGA, de Grenoble INP, de GEM et de l'ENSAG. Parmi les participants, Petru Cazac a été sélectionné par la DRI pour aller à Amsterdam et participer au "Créathon" organisé avec la Ville d'Amsterdam autour du Zéro Déchet. Voici le témoignage de cet étudiant motivé par l'ouverture disciplinaire qu'offre ce type de challenge.


Quelle est ta formation? Ton parcours ?
J'ai une Licence Génie Civil, Sciences Physiques pour l'Ingénieur à Phitem. Aujourd'hui je suis en M1 Construction durable et Environnement et passe en M2 dans le cadre du programme ERASMUS en Allemagne.

Tu as participé au challenge « Hack ton campus » au mois de février et au « Créathon » organisé à Amsterdam au mois de mai. Comment ça s’est passé globalement? Comment as-tu vécu ces différentes expériences ?
J'ai beaucoup aimé ces 2 challenges. Le premier, Hack ton Campus, était un peu plus technique, ce qui me convient car je suis plutôt technique dans mon approche. Le second à Amsterdam était plus orienté concept, design de l'idée, etc. ce qui était difficile pour moi au début mais était au final super intéressant.

En quelques mots, sur quoi as-tu travaillé pendant Hack ton campus? Est-ce que tu peux en dire quelques mots?
Avec mon équipe, on a prototypé un compteur "connecté" d'utilisation d'eau avec un algorithme pour trouver pourquoi c'était utilisé et donner un retour pour réduire leur consommation.

Et pendant le créathon à Amsterdam, quel était le sujet?
A Amsterdam, on nous a présenté 4 différents cas en lien avec le recyclage de déchets : 1 restaurant/centre culturel, 1 cinéma, 1 salle de concert et 1 théâtre. En équipe on devait choisir un des cas et concevoir une solution pour répondre au problème posé. On a choisi le problème de recyclage des déchets organiques du restaurant/centre culturel.

Qu’est-ce qui t’intéresse le plus dans ces challenges ? Que recherches-tu à travers ces challenges?
Je n'avais jamais fait de challenge avant "Hack ton campus" qui m'a beaucoup plu. Ma participation au challenge était évidente : je fais des études en lien avec l'environnement et le développement durable. Et puis je suis convaincu que développer différentes approches sur un même sujet c'est toujours bien. Et ce qui m'a beaucoup plu aussi à Amsterdam c'est l'approche multiculturelle.

Qu'est-ce qui t'intéresse le moins? Qu'est-ce qui pourrait être amélioré selon toi?
Je dirais qu'il faudrait un peu plus de temps pour arriver à monter un prototype plus fonctionnel en s'aidant de tous les outils des fablabs et partager les connaissances et données de prototypage avec tous les fablabs pour que d'autres puissent en bénéficier. On manque de temps pour ça souvent.

La pluridisciplinarité est placée au cœur de ces dispositifs, c’est quoi la pluridisciplinarité pour toi ?

Pour moi c'est le fait de mettre ensemble des gens qui viennent de différents backgrounds d'expériences et de connaissances pour réaliser une idée inédite.

D'autres challenges ont lieu régulièrement à l'Université, Disrupt Campus essaie de les ouvrir à d'autres étudiants, que penses-tu de cette action?
C'est une super idée et depuis Hack ton campus je vois qu'il y a beaucoup de possibilités. Je me dis que ça pourrait être aussi ouvert au grand public.

Hack ton campus avait lieu au fablab FabMSTIC, qu'est-ce que tu penses de ce lieu?
C'était génial! Cet endroit offre tous les moyens pour développer sa créativité, les ateliers permettent de faire pas mal de choses : j'ai beaucoup aimé faire de la soudure... j'ai vraiment bien aimé.

Un hackathon dure souvent 2 ou 3 jours, est-ce que c'est une bonne durée pour toi?
Au niveau de la durée, c'est un peu court mais ça se passe finalement très bien.

Et dans le cas du créathon, la barrière de la langue a-t-elle posé problème ?
Pas beaucoup, je suis moldave et je parle roumain, russe, anglais et français. Parfois les autres étudiants avaient un peu de mal au début et pouvaient un peu hésiter mais après ça va tout seul.

Sur Hack ton Campus, des Open Badges ont été distribués aux étudiants qui en ont fait la demande, est-ce que tu sais ce que c'est et est-ce que tu trouves ça intéressant?
Je ne connaissais pas mais c'est un retour très intéressant pour valoriser sa participation à un challenge par exemple auprès de ceux qui vont nous recruter plus tard.

On envisage un prochain hackathon autour du tri des déchets et du zero waste en octobre? On te compte parmi les participants?
Malheureusement je serai en Erasmus en Allemagne mais je vais activement propager l'info! ;-)

Merci Petru.
Merci.


Publié le 21 juin 2019