Anthropologie de la nature

Semestre 1 / Samedi 8h30 - 12h30
Cette intervention propose une sensibilisation des étudiants  aux enjeux  philosophiques de la crise écologique sans précédent que connait notre planète.  Quels paradigmes sous-tendent le rapport humain à la nature exploitant ses ressources et modifiant ses équilibres? Dans cette perspective, il conviendra de s'interroger sur le partage occidental entre nature et culture ainsi que sur la conception de la technique. Si le respect de la nature semble aujourd'hui aller de soi, il peut prendre différentes formes selon les raisons invoquées,  depuis l'attribution d'une valeur simplement utilitaire à la nature jusqu'à la reconnaissance d'une valeur intrinsèque. Une attention sera alors portée aux principales éthiques environnementales, à la manière dont elles s'inscrivent dans la philosophie morale et à leurs effets pratiques très différents: le développement durable, l'écocentrisme et l'écoféminisme.

My intervention aims to raise students' awareness of the philosophical issues of the unprecedented ecological crisis facing our planet. What paradigms underlie the human relationship to nature, exploiting its resources and modifying its equilibrium? In this perspective, it will be necessary to question the Western sharing between nature and culture as well as on the conception of the technique. While respect for nature seems self-evident today, it can take different forms depending on the reasons invoked, from the attribution of a merely utilitarian value to nature to the recognition of an intrinsic value. Attention will then be paid to the main environmental ethics, to the way in which they fit into moral philosophy and to their very different practical effects: sustainable development, ecocentrism and ecofeminism.


Intervenant

Gérémia Cometti est Docteur en anthropologie sociale et ethnologie, maître de conférence à l'université de Strasbourg. À travers un travail ethnographique dans la région andine de Cuzco, il étudie comment les communautés andines conçoivent et réagissent à la double menace du changement climatique et du secteur extractif en considérant les relations qu’ils entretiennent avec certaines entités non humaines entendues ici comme de véritables acteurs sociaux dotés d’intentionnalité et de volonté.

Gérémia Cometti is a doctor in social anthropology and ethnology, lecturer at the University of Strasbourg. Through ethnographic work in the Andean region of Cuzco, he studies how the Andean communities conceive and react to the dual threat of climate change and the extractive sector by considering their relations with certain non-human entities heard here as true social actors with intentionality and will.



Publié le 17 juin 2019